AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Véhicules > 2 & 3 Roues > Véhicules utilitaires : d’abord contraindre, puis aider !

Véhicules utilitaires : d’abord contraindre, puis aider !

Véhicules utilitaires : d'abord contraindre, puis aider !

Renforcement des aides pour les véhicules utilitaires légers !

C’est désormais un mode de fonctionnement assez étonnant chez nous : on contraint à grand renfort de textes et puis on aide ceux qui veulent changer ou qui ne peuvent faire autrement pour se déplacer et travailler. Et ce, à grand renfort d’argent public, donc en creusant un peu plus le gouffre de la dette… Soit d’abord le bâton puis la carotte avec de l’argent que l’on a pas ! Tout cela pour favoriser une mobilité plus durable en milieu urbain et permettre aux artisans, c’est le cas d’ici , de pouvoir rentre dans les centres ville et travailler. Pour ce faire, le gouvernement renforce le bonus écologique et la prime à la conversion pour soutenir davantage le développement des véhicules utilitaires légers très peu polluants dans le cadre de France Relance et le vélo dans le cadre de la loi Climat & Résilience.

Vélo-cargo électrique.

Plus de 840 000 primes à la conversion (liées aux conditions de ressources…) et 330 000 bonus écologiques ont été distribuées depuis le début du quinquennat ce qui a permis de remplacer un vieux véhicule polluant et fortement consommateur de carburant par un véhicule plus “propre”. Ces aides ont également permis le développement du véhicule électrique et hybride rechargeable avec notamment un triplement de la part de marché de ces véhicules électriques en 2020, sans pour autant résoudre pour l’instant le problème des bornes de recharge !
Afin d’accompagner les professionnels dans le verdissement de leurs véhicules (jusqu’à 14 000 euros), notamment dans les zones à faibles émissions (ZFEm) mises en place par les collectivités locales (comportant des restrictions de circulation pour améliorer la qualité de l’air), le bonus et la prime à la conversion sont renforcés en 2021 pour les véhicules utilitaires légers électriques et hybrides rechargeables.


Nouveaux barèmes applicables pour les véhicules utilitaires légers (VUL) :

VUL de moins de 1 305 kg (classe I) VUL entre 1 305 et 1760 kg (classe II) VUL de plus de 1 760 kg (classe III)
Prime à la conversion 5 000 € 7 000 € 9 000 €
Bonus 5 000 € 5 000 € 5 000 €
Cumul des dispositifs 10 000 € 12 000 € 14 000 €

 

Plus anecdotique et très électoral en même temps, pour promouvoir l’usage du vélo électrique en tant qu’alternative au véhicule individuel (donc réservé aux centres villes…) et favoriser le report vers des mobilités durables, particulièrement en milieu urbain et péri-urbain (il suffit d’y croire…), la loi Climat & Résilience étend la prime à la conversion à l’achat  d’un vélo à assistance électrique ou d’un vélo-cargo à assistance électrique, en échange de la mise au rebut d’une voiture ou d’une camionnette polluante. Le montant de la prime s’élève à 1 500 euros au maximum. Quant au bonus vélo, il est également élargi aux vélos cargos acquis par des particuliers, des collectivités locales, des associations ou des professionnels. Le montant du bonus pour l’achat d’un vélo-cargo s’élève à 1 000 euros.