AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Innovations > Technologies > Valeo, dans la course à l’innovation en matière de Mobilités !

Valeo, dans la course à l’innovation en matière de Mobilités !

Valeo, dans la course à l'innovation en matière de Mobilités !

Valeo au salon IAA Mobility 2021, au cœur des changements de la mobilité : « jamais l’automobile n’a connu une telle accélération de l’innovation » !

Nous le savons tous, les constructeurs d’automobiles s’étant spécialisés dans le design, la définition technique et l’assemblage des véhicules, ils ont confié la conception et réalisation de sous-ensemble techniques aux équipementiers… Raison pour laquelle, au 1er IAA de Munich, pour tout savoir de l’évolution du secteur des mobilités, c’est plutôt du côté des équipementiers qu’il fallait se tourner plutôt que du côté des constructeurs eux-mêmes, emberlificotés dans “l’électrification” de leurs modèles. Valeo n’échappe pas à l’accélération de l’électrification des véhicules avec huit plateformes technologiques dédiées. À travers la joint-venture Valeo-Siemens eAutomotive : Valeo devient le leader mondial des systèmes 48V (48 volts) adaptés à toutes les nouvelles mobilités, y compris désormais avec l’assistance électrique 48V pour vélo qui était en démonstration dans les rues de Munich. Cela se traduit par un vélo et un usage simplifiés : plus besoin de dérailleur, de pignons, de passages de vitesse au guidon, ni de tout le câblage associé. Le changement de vitesse est instantané, fluide, au gré du profil de la route, sans avoir besoin d’activer la moindre commande. Cette technologie d’assistance électrique est également très modulaire. Elle s’adapte à tous les besoins et tous les usages : vélo urbain, VTT, vélo cargo pour le transport de charge. Avec un vélo cargo équipé de cette assistance électrique, vous pouvez grimper une rampe de parking, avec une charge de 150 kg, avec le minimum d’effort musculaire, en marche avant, comme en marche arrière. Sur un vélo cargo, encore, la solution de Valeo propose une fonction inédite de régénération de l’énergie au freinage.

L’électromobilité des véhicules, le chantier et les solutions des équipementiers, donc de Valeo.

En prise avec la haute puissance

Demain, Valeo vise la même position sur les solutions d’électrification de haute puissance cette fois (c’est-à-dire supérieures à 60V), toujours à travers la Joint-Venture Valeo Siemens eAutomotive. Valeo est également présent dans les bornes de recharge avec de nouveaux modèles (7-22 kW de puissance avec prise ou câble intégré). L’électrification selon Valeo, ce sont : tous les moteurs, toute l’électronique, tous les logiciels, tout le pilotage de l’énergie dans le véhicule, tous les systèmes de gestion thermique et désormais aussi, l’accès à l’énergie avec les bornes de recharge. Mais pas que, puisque Valeo est également présent dans les systèmes d’aides à la conduite. On connaissait déjà le fameux Range qui se garait tout seul présenté il y a quelques années déjà au « feu” salon de Francfort…  L’Automated Valet Parking de Valeo ressurgi en partenariat avec BMW et présenté au salon IAA Mobility. Valeo, c’est également aujourd’hui l’expérience d’autonomie de niveau 3, l’expérience de conduite autonome de niveau 4 avec Valeo Drive4U dans les rues de Munich, Valeo Mobility Kit, etc.

Une cible, le CO2 !

Selon Jacques Aschenbroich, Pdg : « avant la fin de la décennie, les voitures électriques seront moins chères que les voitures à essence, cela ne fait aucun doute. Et nous allons parallèlement assister à l’accélération de l’aide à la conduite. Jamais l’automobile n’a connu une telle accélération de l’innovation ». Si nous sommes encore circonspects sur l’assertion enthousiaste; il est certain que l’avenir de l’automobile comme des autres secteurs du transport des personnes et des biens dépend totalement du niveau et de la fréquence d’avancement des nouvellles formes de mobilité. Tout cela encadré par les réglementions nationales et internationales. Deux actualités en témoignent: le 1er janvier 2021, l’O.N.U. a édicté un règlement permettant la commercialisation de véhicules de niveau 3 d’autonomie ; le 14 juillet dernier, la Commission Européenne a annoncé vouloir réduire à zéro les émissions de CO2 des voitures neuves dans l’Union Européenne à partir de 2035. Cela conduirait, à cette échéance, à l’arrêt des ventes de véhicules à moteur thermique du type essence ou diesel.
Pour rappel : 94 % du chiffre d’affaires de Valeo est généré par des technologies qui permettent la réduction des émissions de CO2 et l’amélioration de la sécurité sur les routes. La transformation est telle que près de 60 % des commandes enregistrées par le groupe portent sur des produits qui n’existaient pas il y a trois ans. Valeo veut poursuivre cette course à l’innovation en tête. Valeo a ainsi investi plus de 10 milliards d’euros ces 10 dernières années. Le Groupe s’est engagé à la neutralité carbone en 2050 et à faire près de la moitié du chemin en un peu plus de dix ans. Les émissions de CO2 de Valeo baisseront de 45 % par rapport à 2019, dès 2030, sur l’ensemble de sa chaîne de valeur, en intégrant ses fournisseurs, ses activités opérationnelles et l’utilisation finale de ses produits.