AgoraNews-Mobility > Outils > Études-Enquêtes-Stats > Un Français sur 2 partira avec sa voiture personnelle cet été…

Un Français sur 2 partira avec sa voiture personnelle cet été…

Un Français sur 2 partira avec sa voiture personnelle cet été…

Après plus d’un an de crise sanitaire et économique, la fin des dernières restrictions est en vue pour le 30 juin prochain. Les français vont pouvoir partir en vacances et en voiture pour la moitié d’entre eux !

Selon une étude Nextbase (fabriquant de dashcams) : un Français sur deux partira avec sa voiture personnelle cet été. 72 % ont changé leurs projets de vacances d’été dû à la crise du coronavirus. 4/5 pensent qu’il y aura davantage de monde cet été sur la route des vacances; 66 % déclarent avoir hâte de reprendre la route :
– ce sont ainsi 49 % des Français partiront avec leur voiture personnelle,
– 56 % estiment que la voiture est plus simple pour garantir leur mobilité en fois en vacances.
– 44% des parents trouvent la voiture plus pratique avec des enfants.
L’étude Nextbase “Les Français sur la route des vacances de 2021” révèle ainsi que 53 % des répondants comptent partir en voiture au cours de l’été 2021, dont presque 1 Français sur 2 (49 %) qui utilisera sa voiture personnelle. Les raisons citées sont multiples, même si la première, mentionnée par 56 % du panel est la praticité du véhicule une fois arrivé à destination, offrant plus de liberté pour les déplacements quotidiens, même lors de ses congés. Un besoin de mobilité encore plus fort chez les 50-64 ans (72 %). De même, la proximité de la destination (18 %) ou, au contraire, l’incapacité de l’atteindre (16 %) sont également citées, sachant que 27 % des Français estiment également que l’usage de la voiture leur revient moins cher que les autres moyens de transports. Mais d’autres considérations peuvent rentrer en compte, notamment pour 44 % des parents qui jugent l’automobile plus pratique avec des enfants, la présence d’un animal de compagnie pour 14 % des répondants ou encore la possibilité d’emporter plus de bagages, plébicité par 38 % de vacanciers. Enfin, n’en déplaise aux ayatollahs de l’anti-voiture comme aux thuriféraires de la voiture totalement autonome, le plaisir de conduire est cité par 26 % des Français, quand 30 % d’entre eux disent opter pour la voiture pour des motifs sanitaires.

Destination France !

Les Français sont 26 % à ne toujours pas savoir ce qu’ils feront cet été. 72 % des ceux qui ont programmé leur vacances déclarent que le Covid-19 a modifié leur plan. 20 % des 25-34 ans veulent passer du temps avec des personnes âgées. Quant à ceux sachant déjà de quoi seront fait leurs mois de juillet et d’août, plus de 7 sur 10 (72 %) déclarent que le Covid-19 a également modifié leur plan. Ainsi, 35 % d’entre eux opteront finalement pour la France, contrairement à leur projet initial et 17 % privilégieront la voiture au détriment des transports en commun, dont 29 % des 18-24 ans. Ils sont également 12 % à déclarer vouloir attendre la dernière minute pour réserver leurs vacances, ainsi qu’à souhaiter partir plus longtemps pour se reposer. Cet été marquera également un temps de retrouvaille, puisque 16 % des répondants affirment vouloir en profiter pour renouer avec les proches donc ils ont été privés au cours de l’année, et 1/5 des 25-34 ans précisent souhaiter passer du temps avec leurs ainées (personnes âgées).
Les Français ne seront donc pas seul en voiture sur la route des vacances, mais la composition celle-ci changent selon l’âge des répondants. Si 66 % d’entre eux partiront avec leur conjoint ou conjointe, les 18-24 ans seront plus nombreux (59 %) à profiter de la voiture familiale pour partir avec leurs parents. Quant aux parents d’enfants de moins de 18 ans, ils seront 76 % à prendre la route avec leur progéniture. 1⁄4 des 18-34 ans profiteront également de vacances entre amis, quand 11 % de Français embarqueront leur animal de compagnie dans leur véhicule cet été.

Donc du monde… sur les routes !

Ils sont 82 % des Français à penser qu’il y aura plus de monde sur les routes cet été. 36 % craignent que les autres conducteurs aient perdu des réflexes de conduites, mais seulement 16 % pensent avoir perdu un peu des leurs. 70 % des conducteurs avouent préférer faire des pauses régulières sur le trajet des vacances. Ils seront donc nombreux sur les autoroutes métropolitaines cet été, et même plus nombreux qu’avant la crise selon plus de 8 répondants sur 10 (82 %).
Ils sont néanmoins 66 % a déclarer avoir hâte de reprendre la route, contre 33 % qui n’abordent pas totalement sereinement le retour des longs trajets. Du côté de la projection, certaines bonnes pratiques semblent être entrées dans les mœurs puisque 70 % des conducteurs avouent préférer faire des pauses régulières sur le trajet des vacances contre seulement 28 % qui le font d’une traite, sauf pause impératives (plein d’essence, pause toilette). Les 18-24 ans sont ici les plus impatients puisqu’ils sont 44 % à opter pour le trajet direct, se pensant peut-être moins sujet à la fatigue sur la route. Une seule consigne donc, restez prudents et vigilants !