AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Mobilités > Autopartage > Renault déploie Zity, dans son fief de Boulogne !

Renault déploie Zity, dans son fief de Boulogne !

Renault déploie Zity, dans son fief de Boulogne !

Zity, le service d’autopartage électrique du Groupe Renault, s’implante à domicile : à Boulogne-Billancourt !

L’histoire de Renault et celle de Boulogne-Billancourt sont intimement liées puisque la marque est née au fond d’un jardin du quartier de Billancourt en 1898 et que l’île Seguin a encore vu sortir les 4L de l’usine qui y était implantée pour franchir la passerelle sur la Seine. Par ailleurs Renault a fait partie des candidats au remplacement de l’auto-partage de véhicules électriques à Paris (500 Renault Zoe 100% électriques à Paris et Clichy) en remplacement du système AutoLib de Bolloré qui s’est révélé être un échec partout où il a été déployé (Paris et Indianapolis supprimés, Lyon et Bordeaux en vente…). Aujourd’hui c’est au tour de Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne-Billancourt et président de Grand Paris Seine Ouest (GPSO), et Vincent Carré, directeur du développement international des services de mobilités du Groupe Renault d’inaugurer, dans cette boucle de la Seine, le service d’autopartage Zity.

Formules flexibles
mais chères

Grâce à l’application mobile Zity, les usagers visualisent sur une carte, à toute heure du jour et de la nuit, le véhicule le plus proche de leur position. La réservation est instantanée et le véhicule se déverrouille via l’application. Pour mettre fin à la location, le véhicule doit être garé dans une des villes qui accueillent ce service, sur n’importe quelle place publique en surface et verrouillé. Il est toutefois possible de stationner temporairement en-dehors de la zone de service en utilisant le mode “Stand by”. Les voitures offrent 5 vraies places et sont équipées de caméra de recul, capteurs de proximité, GPS, écran tactile et d’un régulateur de vitesse. Des sièges enfants sont présents dans plus de 150 véhicules et ceux qui en sont équipés immédiatement identifiables via une icône spécifique dans via l’application mobile sans frais supplémentaire.
Le service est accessible 24h/24 et 7j/7 ;il suffit d’une inscription gratuite validée sous 24/à 48h, sans obligation d’abonnement, ni durée avec trois types de forfaits :
– un tarif de lancement de 0,29 €/ minute,
– 24 h : 35 €,  48 h : 55 € et 72 h : 65 €; ce qui est relativement cher (faut-il rappeler qu’on était à 10 euros/mois pour une Autolib…)
Des packs “économies” sont tout de même prévus : un “PackMalin” à 30 € permettant de bénéficier de 36 € de crédit sur l’application; à 60 € pour 75 € de crédit et 100 € soit 130 € de crédit… Et même si une Zoé c’est une vraie voiture, cela coûte encore trop cher selon nous. À noter enfin que ce service d’autopartage électrique fonctionne en stationnement libre et gratuit dans la ville, sur les places de voirie autorisées.