AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Mobilités > Transports publics > Premier service quotidien de navette autonome en Israël, c’est Navya qui l’emporte !

Premier service quotidien de navette autonome en Israël, c’est Navya qui l’emporte !

Premier service quotidien de navette autonome en Israël, c'est Navya qui l'emporte !

Navya, première navette autonome en Israël autour du campus du centre médical de Sheba !

Le centre médical de Sheba, situé dans la banlieue de Tel Aviv, est le premier centre médical du Moyen-Orient et un établissement de santé reconnu, dit-on, au niveau international. Depuis le mois de janvier 2021, une navette autonome Navya est intégrée au service de navettes déjà existant de Sheba pour transporter les passagers autour du campus. Ce projet pilote, qui s’inscrit dans le cadre de l’initiative de mobilité intelligente du bureau du Premier Ministre (Benyamin Netanyahou), est mené par l’Autorité Israélienne de l’Innovation (IIA) et le Ministère Israélien des Transports, en coopération avec ST Engineering. Cette expérience sera menée en collaboration avec la start-up de solutions autonomes Blue White Robotics (BWR). Dans le cadre de ce projet Navya fournit les systèmes de conduite autonome ainsi que la navette électrique et les services associés. C’est le 23e pays dans lequel Navya déploie désormais ses solutions.

Un environnement complexe…

Navya en Israël, le parcours en question.

 Le parcours se compose d’une boucle d’environ 2,1 km et dessert les principaux bâtiments de l’hôpital (centre d’ophtalmologie, Institut d’odontologie, centre pédiatrique/hôpital pour enfants, etc.), partageant la route avec les lignes de bus existantes. Le parcours est ponctué de 7 stations et accueille toute personne se trouvant sur le site de l’hôpital (le personnel, les patients, les visiteurs, etc). La navette opère dans un environnement très complexe en raison de la présence d’un trafic dense et varié (bus, taxis, voitures, vélos, motos, autres véhicules motorisés). Sur le trajet, la navette passe, entre autres, sous plusieurs ponts et au milieu de bâtiments élevés (couverture GNSS limitée), et traverse 4 ronds-points et plus d’une vingtaine de passages piétons. Autant de défis à relever dans ces environnements complexes qui permettront, nous l’espérons, d’effacer la fâcheuse expérience des deux navettes de La Défense (à Paris – France) qui ont finalement dû être retirées car trop souvent à l’arrêt face à des flux de circulation d’engins comme de piétons trop importants et dans toutes les directions. Plus on complexifie l’environnement, plus on apprend et devient efficient avec une technologie en constante évolution ! Dans un deuxième temps, le service sera pérennisé et des navettes supplémentaires pourraient rejoindre le site, avec de nouveaux trajets. De nombreux autres projets sont actuellement à l’étude en Israël et l’intérêt des pouvoirs publics pour les navettes autonomes ne cesse de progresser. En outre, le Ministère des Transports encourage la mise en place d’essais pour divers cas d’utilisation dans le cadre des premier et dernier kilomètres. À suivre !