AgoraNews-Mobility > Outils > Études-Stats-Obs > Paris, ville reine des piétons…

Paris, ville reine des piétons…

Paris, ville reine des piétons…

Semaine de la Mobilité et Journée sans voiture à Paris… fin septembre !

Comme les années précédentes, à l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, Paris organisera la sixième édition de sa « Journée sans voiture » dimanche 27 septembre. Les rues de la capitale seront dès lors réservées aux modes de transports non polluants : vélo, roller, trottinette,… mais aussi aux piétons et usagers des transports en commun. Pour cet événement, Statista s’est penché sur le profil d’une sélection de grandes métropoles européennes en matière de mobilité avec les chiffres du dernier  » City Mobility Index  » réalisé par Deloitte. L’infographie présente la part modale urbaine, c’est à dire le nombre de déplacements effectués pour chaque mode de transport, divisé par le total des déplacements sur une période donnée (en pourcentage).
Premier et important constat, si la part modale de l’automobile a globalement diminué en Europe au cours des vingt dernières années, la voiture reste reine à Rome, où elle représente toujours 60 % des déplacements, contre 20 % pour les transports publics qui arrivent en seconde position. Comparés aux autres citadins européens, pour les parisiens, “ la mobilité, c’est le pied ! ” Les Parisiens sont ainsi friands de marche à pied, avec une part modale qui atteint les 46 %, soit un des taux les plus élevés d’Europe, malgré des infrastructures minimales et le danger constant que représentent tous les autres moyens de locomotion, notamment ceux de la micro-mobilité. La voiture et les transports en commun sont ensuite représentés de façon identique dans la capitale (25 %), tandis que le vélo reste plutôt marginal (2 %), même si une hausse de la pratique a pu être constaté cette année avec le confinement et la poussée verte; sans que ce soit le raz-de-marée auquel on voudrait bien nous faire croire…
La métropole au profil de mobilité urbaine la plus équilibré semble être Berlin, avec une part modale qui varie entre 13 % et 31 % pour les quatre moyens de transport sélectionnés (voiture, transports publics, marche et vélo). Copenhague confirme quant à elle son statut de paradis du vélo qui y représente 46 % des déplacements, soit le taux le plus haut d’Europe devant même Amsterdam (30 %).
– Source Statista .