AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Services > Bornes-Infras de Recharge > Les réseaux routiers et autoroutiers équipés en bornes de recharge rapides d’ici à 2023 ! Nous verrons bien…

Les réseaux routiers et autoroutiers équipés en bornes de recharge rapides d’ici à 2023 ! Nous verrons bien…

Les réseaux routiers et autoroutiers équipés en bornes de recharge rapides d'ici à 2023 ! Nous verrons bien…

Le Gouvernement vise l’équipement de l’ensemble des aires de service du réseau autoroutier en bornes de recharge rapide au 1er janvier 2023 !

Outre le plan 100 000 bornes d’abord annoncé pour fin 2022, puis ramené par le Gouvernement à fin 2021 – et qui ne pourra pas être tenu au vu des nombreuses bornes en panne… – ; les mêmes mettent 100 millions de nos euros sur la table pour que l’ensemble du réseau des aires de services non concédés soit équipé d’ici à 2023. Le tout étayé par l’augmentation des immatriculations de véhicules électrifiés (hybride rechargeables et pures électriques). Bref l’on veut nous emmener, à tort selon nous, vers un tout électrique qui ne prend pas en compte aujourd’hui, la production d’électricité, les dysfonctionnements des véhicules par temps froid (la moitié délurée capacité…), l’épuisement des terres rares (plus vite que pour le pétrole),  la pollution en amont, celle en aval, le recyclage de l’ensemble, etc.
Quoi qu’il en soit, le parc automobile français pourrait comporter plus d’un million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2022. Pour soutenir cette accélération, le déploiement d’un réseau d’infrastructures de recharge, notamment sur les grands axes routiers sera réalisé dans un souci de maillage territorial pour permettre de parcourir de longue distance grâce à des points de recharges rapides. Le décret publié précise ainsi pour l’ensemble des délégataires du service public autoroutier, l’obligation d’assurer la distribution de l’ensemble des sources d’énergies usuelles (quand intègre-t-on l’éthanol, le gaz et l’hydrogène partout également ?). Toutes les aires de service du réseau autoroutier concédé devront ainsi être équipées de stations de recharge pour véhicules électriques d’ici au 1er janvier 2023.

Réseau routier, itou !

Détail des aides accordées à l’installation des bornes sur les réseau routier.

 En parallèle, l’équipement du réseau routier national non concédé sera réalisé à la même échéance grâce à la mobilisation des services de l’État. Dans le cadre du plan de relance, une enveloppe de 100 M€ est dédiée à l’accélération de ce développement des bornes de recharge rapide sur le réseau routier national. Ce dispositif permet dès début 2021 de soutenir l’installation des stations de recharge rapide sur l’ensemble des aires de service du domaine public du réseau autoroutier concédé, non-concédé et des routes nationales, et rendre ainsi possible les déplacements longue distance en véhicule électrique sur tout le territoire. Ces stations, qui comporteront au minimum 4 points de recharge rapide avec un cœur de cible reposant sur les installations permettant une recharge en moins de 20 minutes (de 150 kW), seront cofinancées à hauteur de 10 % à 30 % des coûts d’installation suivant le type de station, ce taux pouvant être porté à 40 % dans certaines situations spécifiques. Ces aides sont cumulables avec la prise en charge à hauteur de 75 % des coûts de raccordement au réseau mise en place par la loi d’Orientation des Mobilités (LOM). Cette enveloppe sera allouée au fur et à mesure de l’arrivée des dossiers et sera éteinte à l’épuisement des fonds. Une prime sera accordée aux 150 premiers points de charge pour favoriser un déploiement rapide. Reste donc à savoir si les engagements pris seront bel et bien tenus !