AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Mobilités > Non déplacement > Le recul du tourisme pourrait coûter jusqu’à 4 000 milliards de dollars, pas moins !

Le recul du tourisme pourrait coûter jusqu’à 4 000 milliards de dollars, pas moins !

Le recul du tourisme pourrait coûter jusqu'à 4 000 milliards de dollars, pas moins !

Oui vous avez bien lu, selon un rapport des Nations-Unies, l’économie mondiale perdrait jusqu’à 4 000 milliards de dollars (2 000 milliards par an…) à cause de l’effondrement du tourisme international dû à la pandémie.

Les pertes estimées dans ce rapport reflètent l’impact direct de la crise sanitaire sur le tourisme ainsi que les effets d’entraînement sur d’autres secteurs qui en dépendent, comme le commerce de détail et les transports. La baisse du tourisme international a ainsi entraîné une perte de 2 400 milliards de dollars en 2020 et un chiffre similaire est prévu pour 2021, la reprise du tourisme dépendant en grande partie de la distribution des vaccins à l’échelle mondiale; ce qui ne sera malheureusement pas encore le cas cet été. Si la situation s’améliore dans de nombreux pays développés, le tableau reste sombre dans les pays en développement, en raison des inégalités d’accès aux vaccins. S’il est désormais attendu que le secteur touristique rebondisse plus rapidement dans les pays où les taux de vaccination sont élevés, comme l’Europe de l’Ouest et les États-Unis, les experts ne prévoient pas de retour global à la situation pré-pandémique avant 2023, voire même plus tard. Et ce, dans le meilleur des cas car si les particuliers décident de leurs voyages et déplacements, les entreprises et autres collectivités sont bien décidées à revoir à la baisse ces budgets comme les kilomètres alloués à leurs cadres, supérieurs ou non !

Trois scénarios
en 2021

Le rapport présente trois scénarios possibles pour les estimations de pertes du PIB sur 2021. Le plus sévère, qui prévoit une chute de 75 % des arrivées touristiques, entraînerait une nouvelle perte de 2 400 milliards de dollars en 2021 et serait dévastateur pour de nombreux pays, notamment la Turquie, où le tourisme représentait avant la pandémie plus de 10 % du PIB. Cette situation aurait pour conséquence une contraction de 9 % du PIB turque en 2021. L’Équateur et l’Afrique du Sud figurent également parmi les pays inclus dans ce rapport susceptibles d’être les plus affectés, puisqu’ils subiraient des contractions du PIB réel de respectivement 9 % et 8 % (dans le cadre du scénario le plus sévère). En France, il est estimé que le recul du tourisme pourrait coûter jusqu’à plus de 3 % du PIB français cette année. Toutefois, ces pertes pourraient être partiellement compensée par les plans de soutien économique (grâce au fameux : « quoi qu’il en coûte ! »).
– Source Statista .