AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Mobilités > Covoiturage > Le covoiturage montré du doigt, et c’est pas bien !

Le covoiturage montré du doigt, et c’est pas bien !

Le covoiturage montré du doigt, et c'est pas bien !

Karos n’a pas eu de remontées d’information sur des contaminations déclenchées entre covoitureurs !

C’est bien connu, en matière de sondage, comme en matière de santé, mieux vaut être prudent. Tout en comme en matière de déclaration politique ab abrupto et non étayée par des études indépendantes… Les précautions d’usage étant prises et le covoiturage étant mis à l’index, ou plutôt montré du doigt, Karos l’un des intervenants du secteur covoiturage a commandé une étude pour lever les obstacles comme les a priori dont fait l’objet son activité principale; à savoir le covoiturage domicile-travail, non entre amis ou collègues, mais bien par le biais de sa plate-forme spécialisée. Et à l’issue de celle-ci (1 710 répondants), il s’avère que :
– 91,4 % des utilisateurs Karos portent toujours tous un masque durant leurs covoiturages (c’est le moins qu’ils puissent faire…),
et 92 % des covoiturages Karos se font avec un seul passager dans le véhicule, respectant par là, avec le chauffeur à l’avant et le covoituré à l’arrière, une distanciation physique raisonnable.
Ainsi, contrairement à l’affirmations du Premier Ministre Jean Castex et de l’Institut Pasteur; le covoiturage, opéré par le biais de plates-formes professionnelles, n’est pas le moins sûr des transports en commun… À la condition naturellement de bien aérer le véhicule pendant le trajet et surtout de le désinfecter régulièrement. Voilà qui est dit !
– Source Karos .