AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Services > Constructeurs > La PomPom Car d’Apple en 2024, ou plus tard…

La PomPom Car d’Apple en 2024, ou plus tard…

La PomPom Car d'Apple en 2024, ou plus tard…

Apple Car, leurre ou réalité ? Ou bien à l’heure des réalités !

Depuis plusieurs années la voiture autonome Apple fait le va et vient entre annonces, relances et arrêts. Un vrai Stop&Go qui évolue en fonction des développements du fameux projet Titan, le programme voiture autonome chez Apple qui au, gré des départs et nouvelles nominations freine ou accélère… Comme on disait dans les années 80 : ça, c’est de l’info coco… 2024, 2025 ou bien même 2027… pour une éventuelle Apple Car à moins que la montagne de Cupertino n’accouche que d’une souris (qui ne sont même plus à roulettes)… à savoir un simple travail sur un OS d’interface de voiture autonome pour l’hypothétique Apple Car ou bien pour des constructeurs, tout à fait capables d’ailleurs de se débrouiller seuls en la matière en implémentant juste Apple CarPlay, Android Auto et/ou MirrorLink (Android et Windows Phone) ; ce qu’ils font déjà d’ailleurs ! En fait ces systèmes (extensions…) permettent de piloter les applications de son smartphone depuis l’écran installé dans l’habitacle du véhicule, un peu comme on le fait déjà en appairant les fonctions téléphone, agenda et musique en bluetooth aujourd’hui. 

Un titan aux pieds d’argile

Avec des Lexus, Apple teste ses avancées en matière d’autonomie.

 Il était une fois un certain Steve Jobs qui a révolutionné, entre autres, le monde de l’informatique, des tablettes, des smartphones, etc. et qui rêvait d’une Apple Car ressemblant fort à une Beetle, raison pour laquelle il a été alors en discussion avec la marque Volkswagen. Et voilà que l’histoire se répète aujourd’hui puisque Herbert Diess, le patron de Volkswagen, l’a évoquée lors d’une discussion sur LinkedIn : « L’entreprise la plus rentable au monde sera une fois encore une entreprise spécialisée dans la mobilité. Qu’il s’agisse de Tesla, d’Apple, et peut-être même de Volkswagen. » Le projet Titan, véritable serpent de mer, est toujours aussi secret et l’on ne sait si Apple accouchera d’une voiture autonome électrique signée de la pomme ou non et ce d’autant plus qu’il n’est pas du tout certain que les gens veuillent nécessairement des voitures autonomes, électriques ou non…). Ce que l’on sait cependant, c’est qu’Apple débauche chez Tesla, Waymo (Google-Alphabet), rachète des sociétés travaillant sur l’autonomie des véhicules, dépose des brevets, passe des accords avec des équipementiers, fait des tests au Canada comme en Californie… à bord pour l’instant de SUV Toyota-Lexus, bardés de radars, capteurs, caméras et autres Lidars (radars-lasers)…
Apple et l’Automobile, c’est ainsi très compliqué depuis longtemps car les enjeux sont énormes et les marges loin des habitudes de la pomme. Et même quand Elon Musk, le fantasque patron de Tesla a proposé à Tim Cook, à l’occasion de la mise sur le marché très compliquée de sa Model 3, de racheter la marque alors au plus bas, ce dernier aurait refusé ne serait-ce, que de le recevoir ! Donc, pour ce qui est de savoir si le projet Titan parviendra un jour à exister en dehors des seules rumeurs, de quelques tests ou de développements logiciels, il faudra patienter encore… au moins jusqu’en 2024, avec une annonce, nous prédit-on, dès cette fin d’année 2021 ! Ce qui est certain, c’est que l’Apple Car sera électrique, équipée d’une batterie lithium-fer-phosphate (accumulateur LFP, déjà utilisé par Tesla), qui supporte des températures plus élevées que le lithium-ion tout en offrant davantage de cycles de recharge. Elle est aussi moins polluante. Quant à sa sortie : 2024, 2027 ou 2028, nous ne sommes plus à une année près, en gardant à l’esprit que les premières et sérieuses discussions sur le sujet datent de 2016 et que Steve Jobs, l’emblématique patron d’Apple disparu en 2011, rêvait déjà d’une iCar électrique dès 2008…