AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Services > Constructeurs > Jaguar Land Rover développe un prototype de Defender roulant avec une pile à combustible alimentée à l’hydrogène !

Jaguar Land Rover développe un prototype de Defender roulant avec une pile à combustible alimentée à l’hydrogène !

Jaguar Land Rover développe un prototype de Defender roulant avec une pile à combustible alimentée à l'hydrogène !

Un prototype de véhicule électrique à hydrogène (Hydrogen Fuel Cell Electric Vehicle : FCEV) va commencer ses tests dès cette année 2021 !

Le concept FCEV participe à l’objectif de Jaguar Land Rover : parvenir à zéro émission en 2036, et être une entreprise zéro carbone à échéance 2039 sur l’ensemble de ses chaînes de production, de ses modèles et de ses opérations, conformément à la stratégie “Reimagine” annoncée récemment. Les véhicules à pile à combustible, qui fabriquent leur électricité à partir d’hydrogène pour alimenter un moteur électrique, sont complémentaires aux véhicules électriques à batterie (Battery Electric Vehicle : BEV) pour permettre le “zéro émission” sans l’inconvénient des batteries (poids, pollution, recyclage, temps de charge, autonomie variable en raison des conditions climatiques et du terrain…). Depuis 2018, le nombre total de FCEV sur la route a pratiquement doublé tandis que le nombre de stations de ravitaillements en hydrogène a augmenté de plus de 20 %. En 2030, les projections indiquent que la flotte de véhicules à hydrogène (FCEV) pourrait atteindre 10 millions avec 10 000 stations de ravitaillement dans le monde.

Testé dans
toutes
 les conditions

Le projet Jaguar Land Rover, connu sous le nom de “Project Zeus”, est en partie financé par l’organisme gouvernemental Advanced Propulsion Centre. Il permettra aux ingénieurs de comprendre comment une motorisation à hydrogène peut être optimisée pour délivrer toute la performance et les capacités attendues par les utilisateurs : de l’autonomie au ravitaillement sans oublier les capacités de remorquage jusqu’aux performances en tout-terrain (le Defender doit « défendre” sa réputation !). Le prototype du nouveau Defender FCEV, va ainsi démarrer ses tests avant la fin 2021 au Royaume-Uni afin de vérifier des qualités clés comme les capacités hors piste et la consommation d’énergie. Selon Ralph Clague, Head of Hydrogen and Fuel Cells for Jaguar Land Rover : « Nous savons que l’hydrogène a un rôle à jouer dans la future gamme de motorisations dans l’ensemble de l’industrie du transport, et aux côtés des véhicules électriques à batteries. Il propose une autre solution “zéro émission à l’échappement” adaptée aux capacités et aux besoins de la gamme de classe mondiale des véhicules Jaguar Land Rover. Le travail réalisé au côté de nos partenaires sur le “Project Zeus” va nous aider dans notre transformation progressive qui vise à nous permettre de devenir une compagnie zéro émission en 2039. » :

Et dès aujourd’hui !

La gamme actuelle comprend un modèle 100 % électrique, des hybrides rechargeables, trois modèles flexfuels bientôt à l’essai dans nos colonnes, ainsi que des modèles à hybridation légère, aussi bien que les tout derniers moteurs essence et Diesel Ingenium. En 2020, il a été vendu 425 974 véhicules dans 127 pays. Au cœur de la stratégie “Reimagine”, il y a l’électrification des deux marques. Tous les modèles Jaguar et Land Rover seront ainsi disponibles en 100 % électrique à la fin de la décennie. Ceci constitue le point de départ de la transformation du Groupe qui, à l’instar des autres constructeurs, vise à devenir une société zéro carbone, sur ses chaînes, dans ses produits et dans ses opérations d’ici à 2039.
– À noter que les prévisions sont de 10 millions de véhicules à piles à combustible FCEV en 2030, avec 10 000 stations de ravitaillement dans le monde !