AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Économie-Droit-Fiscalité > Économie > Importations et exportation avec l’Union européenne, qui gagne ou perd quoi ?

Importations et exportation avec l’Union européenne, qui gagne ou perd quoi ?

Importations et exportation avec l'Union européenne, qui gagne ou perd quoi ?

Les principaux déséquilibres économiques de l’UE sont avec la Chine et la Russie…

… Quant à la Suisse , après plusieurs mois de discussions avec l’Union européenne, elle a mis fin aux négociations sur ses relations bilatérales avec l’UE, a annoncé mercredi le gouvernement helvète. Les deux parties n’ont pas réussi à s’entendre sur plusieurs points, notamment les salaires, la libre circulation des personnes ou encore les aides publiques, et l’accord aurait nécessité un « compromis important » en Suisse, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères du pays. Comme le montre le graphique, basé sur les chiffres de la Commission européenne, la Suisse et l’UE entretiennent de fortes relations commerciales. Le pays est ainsi le 4e partenaire économique de l’UE, avec des échanges commerciaux d’une valeur totale de plus de 250 milliards d’euros l’année dernière. Dans le détail, les 27 pays membres ont importé 109 milliards d’euros de marchandises en provenance de Suisse, tandis que les exportations du pays vers l’UE ont atteint 142 milliards d’euros. Sinon Les plus grands partenaires de l’UE en matière de commerce sont toujours la Chine et les États-Unis, avec un volume d’échanges compris entre 500 et 600 milliards d’euros en 2020. La balance commerciale reste toutefois négative avec la Chine (- 181 milliards d’euros) et la Russie (- 80 milliards d’euros) alors qu’elle est largement positive avec les États-Unis (+ 150 milliards d’euros) et même le Royaume-Uni (+ 265 milliards d’euros en 2020).
– Source : Statista et Commission Européenne.