AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Mobilités > Aérien > Des taxis volants autonomes en 2022 avec TindAir !

Des taxis volants autonomes en 2022 avec TindAir !

Des taxis volants autonomes en 2022 avec TindAir !

TindAIR, programme européen sur la mobilité aérienne urbaine !

Des entreprises européennes (voir ci-dessous*) viennent de constituer un consortium appelé TindAIR (Tactical INstrumental Deconfliction And in flight Resolution) pour réfléchir de manière commune au développement de l’utilisation de véhicules aériens sans pilote en milieu urbain. Le consortium TindAIR est coordonné par la start-up toulousaine Innov’ATM qui est à l’origine d’une suite logicielle permettant aux aiguilleurs du ciel de mieux séquencer les vols et d’optimiser les flux aériens et aux gestionnaires d’optimiser la gestion des aéroports. Ce n’est plus de la science-fiction. Ces aéronefs existent, mais avant de les voir voler dans nos cieux il va falloir modifier la réglementation aéronautique. Pour permettre le développement de l’utilisation de véhicules aériens sans pilote (UAV) en milieu urbain, il est nécessaire de mettre en place de nouveaux moyens pour assurer une cohabitation, sans restriction et en toute sécurité, de tous les utilisateurs de l’espace aérien, annonce les initiateurs du programme européen de démonstrations à grande échelle sur la mobilité aérienne urbaine. Placé Sous l’égide du programme SESAR (Single European Sky Air Traffic Management Research), un groupe d’entreprises innovantes et de laboratoires de recherche de France, d’Italie, d’Espagne et du Royaume Uni, coordonné par Innov’ATM, s’est associé pour relever lancer le projet TindAIR. Celui-ci se concrétisera par une série de démonstrations à grande échelle sur la mobilité aérienne urbaine (UAM), avec un accent mis sur la gestion des conflits entre différents types de plateformes volantes. Depuis quelques années des aéronefs de nouvelle génération, dotés de moyens propulsifs innovants, avec des fonctions de plus en plus automatisées et pilotées à distance, tels que les taxis volants et les drones, arrivent sur le marché. Des villes étrangères à l’exemple de Dubaï, ont déjà mis en place des rotations avec ces curieux engins, sorte de gros drones dans lequel peuvent tenir deux à quatre personnes, dont le plan de vol est entièrement automatisé et commandé depuis le sol. Comparable à la voiture autonome, sans conducteur, qui est actuellement expérimentée dans de nombreux pays, ces engins volants auront pour but de répondre à la demande de modes de transports alternatifs dans les grandes villes tout en répondant aux défis de la réduction des nuisances sonores ainsi que des émissions de gaz à effet de serre. Mais les cieux sont déjà utilisés par les avions et hélicoptères. Il faudra donc que ces aéronefs ces nouveaux engins aériens soient intégrés en toute sécurité dans le ciel par le contrôle du trafic aérien tout en coexistant avec l’aviation habitée.

Programme financé par l’Union européenne

Pour ce faire, le consortium TindAIR organisera une série de démonstrations couvrant des cas d’usages représentatifs et opérationnels en mettant en avant une combinaison d’aéronefs avec et sans pilote. Les scénarios opérationnels répondront aux besoins urbains existants tels que le transport médical, de passagers ou de fret, avec prise en compte de cas extrêmes tels que la saturation du secteur ou encore l’atterrissage d’urgence. Les essais se feront en utilisant des avions de différents types, capacités et niveaux d’automatisation, et tous partageront le même espace aérien. Prévues pour 2022, les démonstrations du projet TindAIR se dérouleront dans les zones périurbaines/urbaines de villes françaises comme Toulouse et Bordeaux, et se concentreront sur l’assistance stratégique et tactique à la détection et à la résolution des conflits. L’objectif sera de valider les concepts d’exploitation et l’architecture cible pour la fonction de détection et de résolution des conflits pour tous les utilisateurs de l’espace aérien. Financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne  (n° agrément 101017677), dans le cadre de l’appel à projet : SESAR-VLD2-03-2020 “Capacités et services du  U-Space pour la mobilité aérienne urbaine”, le programme TinDAIR regroupe des PME  innovantes, des laboratoires de recherche, des concepteurs de taxis aériens et des prestataires industriels coordonnés par Innov’ATM, société française, spécialiste renommée en intelligence artificielle pour la  gestion du trafic aérien des drones mais aussi dans la lutte anti-drone.
* Le consortium regroupe les sociétés suivantes : 
– Coordinateur : Innov’ATM, France,
– ONERA (Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales),
– Pildo Consulting SL, Spain,
– ISSNOVA (Institute for Sustainable Society and Innovation), Italy,
– Rockwell Collins France SAS, France,  
– Skyports Limited, United Kingdom,
– CIRA (Centro Italiano Ricerche Aerospaziali SCPA),
– Aerospace Valley, France,
– Fundacion TECNALIA Research & Innovation,
– Skybirdsview, France,
Et APSYS, an AIRBUS company, France.
– Source : Ville Intelligente Mag .