AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Innovations > Applications > “Coopits”, une application d’aide à la conduite, presque… parfaite !

“Coopits”, une application d’aide à la conduite, presque… parfaite !

“Coopits”, une application d'aide à la conduite, presque… parfaite !

Une très officielle application gratuite d’aide à la conduite testée sur la Région de Bordeaux !

Coopits, puisque tel est son nom permettra à l’usager de la route de recevoir un certain nombre d’informations directement depuis le gestionnaire routier : emplacement et disponibilité des parkings, vitesse limite pour arriver au feu au vert, panneau à messages variables embarqué, information en temps réel sur les chantiers, etc. Coopits permettra également à l’usager de la route de signaler une difficulté (panne, accident…) au gestionnaire routier pour une intervention plus rapide. Elle peut se superposer à un navigateur préinstallé (ex. Waze, Google maps ou toute autre application) ou fonctionner de façon indépendante. Coopits favorise l’écoconduite en évitant l’attente au feu et en signalant les voies réservées au covoiturage ou aux transports en commun. Soutenue par la Délégation à la Sécurité Routière, son ergonomie a été optimisée pour être utile à sa sécurité sans causer de distraction. Coopits respecte la vie privée de l’usager : l’information reçue par le gestionnaire routier est strictement anonymisée. L’application est déployée dans un premier temps sur Bordeaux et ses environs, avant d’être étendue à de nouvelles régions. Disponible pour l’instant en version Android, elle le sera prochainement en version Apple (iOS).

C-ITS : concept de systèmes de transports intelligents coopératifs

Les C-ITS désignent l’échange d’information entre l’infrastructure et le véhicule, et de véhicule à véhicule. Ils ont ainsi trois modes de fonctionnement :
– I2V (poncez I to V ou I 2 V) : descente d’information du gestionnaire vers les véhicules,
– V2I : remontée des informations du véhicule vers le gestionnaire de la route (centre de gestion de trafic et véhicules d’intervention),
– et V2V : échanges d’information entre véhicules soit par émission automatique à partir de capteurs embarqués, soit via un bouton de déclaration manuel.
À noter que les C-ITS ont été testés à grande échelle en France dans le cadre du projet SCOOP avec les constructeurs Renault et PSA, qui s’est achevé fin 2019. Ce projet était basé sur une forme de wifi véhiculaire, l’ITS G5, qui présente une très faible latence mais nécessite un équipement spécifique des véhicules. C’est pourquoi, dans les suites de SCOOP, le projet C-Roads France, financé à 50 % par l’Union européenne, s’est attelé au développement d’une application smartphone (fonctionnant en 3G/4G) permettant à tout véhicule de disposer des avantages des C-ITS : cette application, c’est COOPITS. Cette dernière inclut les services d’information suivants : panneau à messages variables embarqué, vitesse optimale pour arriver au feu au vert, emplacement et disponibilité des parkings, voies réservées aux transports en commun ou au covoiturage, chantiers, route glissante, panne, accident, obstacle/personne sur les voies, véhicule à contresens, … Elle permet à l’usager de déclarer directement au gestionnaire routier des événements : panne, accident… pour une intervention plus rapide. Elle remonte aussi au gestionnaire routier des données anonymisées sur la vitesse, lui permettant d’appréhender le niveau de congestion y compris dans les zones non équipées de capteurs. Son développement a duré 17 mois et coûté 400 000 euros…

Coopits, l’appli officielle d’aide à la conduite…

Le site de Bordeaux et sa région a été choisi pour déployer l’application en premier compte tenu de l’implication historique de la métropole de Bordeaux et de la Direction interdépartementale des routes Atlantique dans le domaine des C-ITS. Il permet de mettre en évidence la continuité de service entre le milieu urbain et le milieu interurbain, un point fort par rapport aux systèmes antérieurs (SCOOP, C-the-Différence).
Si le succès est au rendez-vous, de nombreux autres gestionnaires routiers (directions interdépartementales des routes, sociétés d’autoroutes, métropoles) sont prêts à s’impliquer dans COOPITS et s’y préparent. Mais, ne soyons pas hypocrites, tant que les zones dites « de dangers » incluant les détecteurs de vitesses (les radars) censés être installés pour signaler les endroits les plus dangereux…, ne seront pas pas incluses dans Coopits, il est difficile de voir (en dehors des informations et transferts de données V2X) ce que cette application apporte de plus à ce qui nous est déjà fourni sur les écrans intégrés de nos véhicules ou encore sur nos smartphones tous bientôt ou déjà en 5G !  Dernière info, les premiers utilisateurs peuvent participer à l’évaluation de l’appli comme à son évolution. En laissant ses coordonnées dans l’appli, cela permettra aux équipes en charge de l’évaluation de vous contacter pour avoir votre ressenti, qui sera pris en compte dans les prochaines versions et également pour évaluer l’impact de l’application sur votre conduite. Vous pouvez naturellement en profiter pour faire part de nos remarques ci-dessus…