AgoraNews-Mobility > Nos thèmes > Mobilités > Aérien > Avion électrique autonome chinois… et international !

Avion électrique autonome chinois… et international !

Avion électrique autonome chinois… et international !

Première mondiale au salon aéronautique chinois : AutoFlight présente son V1500M : un avion eVTOL autonome !

La société de technologie AutoFlight présente un avion “eVTOL” (électrique autonome à décollage et atterrissage verticaux à voilure fixe) de transports de passagers autonome : le V1500M au salon aéronautique chinois de Zhuhai. Avec son look et sa technologie innovante, le V1500M ne repose pas sur les pistes et les aéroports. Il peut décoller verticalement et atterrir n’importe où n’importe quand. Pratiquement n’importe quel toit ou surface plane devient un “vertiport”. Lorsqu’il atteint une certaine altitude, le système d’alimentation active le double poussoir d’hélice, de sorte que le V1500M est capable de naviguer à la vitesse d’un avion à voilure fixe. Et dans l’espace aérien à basse altitude, la conception tout électrique permet à l’avion de fonctionner à un niveau de bruit très faible. Comme la consommation d’énergie en mode voilure fixe est beaucoup plus faible qu’en mode multirotor, le V1500M peut voler beaucoup plus loin que n’importe quel eVTOL multicoptor pur. Pouvant voler sans pilote, le V1500M utilise huit moteurs de levage pour décoller et atterrir verticalement comme un avion multi-rotor, et parcourir jusqu’à 250 km en transportant jusqu’à quatre passagers.

Encore la nécessité d’avoir
un pilote à bord…

V1500M 02 de la société mondiale AutoFlight, née en Chine.

Pour le moment, un pilote de sécurité est toujours obligatoire. Pourtant, à mesure que la technologie progresse et que les réglementations deviennent de plus en plus pointues, ce siège-pilote pourra plus tard être attribué à un autre passager ou à un bagage supplémentaire: « Le V1500M est une étape importante, non seulement pour AutoFlight mais aussi pour le développement mondial de la mobilité aérienne urbaine », explique Tian Yu, fondateur et PDG d’AutoFlight.
À noter que le V1500M dispose d’un parachute pour tout l’avion, conçu pour servir d’ultime barrière de sécurité pour protéger les passagers afin qu’ils puissent voler en toute sécurité. Le V1500M effectuera son premier vol dans un avenir proche. L’objectif est de certifier l’avion auprès des autorités de l’aviation d’ici 2024. « AutoFlight détient des droits de propriété intellectuelle exclusifs sur des technologies clés telles que les systèmes de contrôle de vol, les systèmes électriques ou d’autres composants de base. Ils ont obtenu plus de 200 brevets nationaux et internationaux pour ses modules auto-développés, notamment des moteurs électriques hautement efficaces, des systèmes de contrôle électronique et matériaux composites durables et légers en fibre de carbone. Sur la stratégie cargo-passagers, nous avançons par étapes, mais très simplement », déclare Tian Yu. Cela signifierait-il que les Chinois, en travaillant à l’international ont finalement intégré la réglementation sur les brevets et leur respect ! Ce qui, en l’occurrence, est une autre bonne nouvelle !

• Spécifications clés du V1500M : 

Longueur de l’avion : 10,3 mètres
Envergure : 12,8 mètres
Hauteur du fuselage : 3,1 mètres
Masse maximale au décollage (MTOW) : 1 500 kg
Nombre de sièges : 3 ou 4
Vitesse de croisière : 200 km/h
Portée de vol (en position assise) : 250 km


AutoFlight en bref :
il s’agit d’une start-up technologique mondiale, née en Chine, spécialisée dans le développement et la fabrication de véhicules aériens autonomes. AutoFlight a son siège à Shanghai, avec un centre de recherche sur les systèmes de commandes de vol passagers en Europe, un centre de solutions d’affaires à Shenzhen, un centre d’exploitation et de réparation aux États-Unis et enfin une usine de fabrication de matériaux à Jining, Shandong. La société possède une gamme de produits eVTOL différents, en mettant l’accent sur les avions logistiques à grande échelle et les véhicules aériens autonomes de passagers.